[Babel][Home][Contact][Help][English] [Back][Up][Next]

Table Ronde : Cinéma.


Journée organisée en collaboration avec France Telecom, le Centre National de la Cinématographie et l'ARP

sur le thème :

Le cinéma et les nouvelles technologies


Jeudi 2 février
Sporting de Monaco
10h00 à 18h00

Traduction simultanée en anglais et français

Si le cinéma au berceau n'eut pas tous les attributs du cinéma total de demain, ce fut donc bien à son corps défendant et seulement parce que ses fées étaient techniquement impuissantes à l'en doter en dépit de leurs désirs.
André Bazin

L'année 1995 sera l'année du Centenaire du Cinéma. Il était évidemment indispensable qu'Imagina, grand rendez-vous mondial des "nouvelles images", rende hommage à une invention aussi prodigieuse, lui qui fut le premier à donner à voir au plus grand nombre des choses inimaginables.

Cela dit, la manière d'honorer est sans doute au moins aussi importante que le geste lui-même. Il est tentant - la notion même de "nouvelles images" semble nous y inviter - de voir dans le cinéma un état technique (chimique, mécanique) de l'image qu'aujourd'hui les nouvelles technologies seraient en passe de rendre obsolète en lui substituant l'électronique et le nombre.

Il est un autre hommage à rendre au cinéma : saluer, au rendez-vous des images de demain, sa capacité intacte, actuelle de création, la seule valeur qui vaille et qui, quelle que soit l'époque, justifie le rapport artistique des hommes à la technique. Car le cinéma, par-delà la technique qui l'a vu naître, mobilise conjoncturellement son monde et nos rêves, fut et reste d'abord le passage à l'oeuvre de l'imaginaire.

Comme le souligne si justement André Bazin, il fut (et reste) avant tout la matérialisation, dans et par l'espace/temps de l'image fabriquée et projetée, d'une certaine idée ou vision mentale - l'idée d'un "réalisme intégral" - à laquelle des inventeurs vont offrir le clavier et les jeux visuels et sonores de certains dispositifs techniques et sur lequel viendront jouer des auteurs. Et cela reste, on en conviendra, toujours d'actualité.

Cette journée ne saurait être donc ni un hommage conjoncturel de la technologie triomphante à un monde en voie de disparition, ni la célébration réactive et sectaire d'un culte de l'icône refusant de mourir, encore moins une opération technicienne de recyclage, par transfert de technologie, d'une pratique professionnelle d'ores et déjà condamnée, mais une rencontre féconde sous l'égide de la création entre les auteurs de cinéma et les nouvelles technologies.


[Babel][Home][Contact][Help][English] [Back][Up][Next]

Institut National de l'Audiovisuel
Envoyez nous vos commentaires sur le serveur : <webmaster@ina.fr>
Copyright © 1995 INA.