ACCUEIL-IMAGINA
MediaPort INA Contacts Aide English Recherche Page precedente Sommaire Page Suivante












CONFERENCES 1998


Convergence, nouveaux réseaux, agents de recherche, interfaces intelligentes, créatures virtuelles, narration interactive, effets spéciaux numériques... tous les projets et les réalisations qui font l'actualité de la société de l'information sont à Imagina 1998. Gros plan sur un programme où conférences, tables rondes et rencontres permettent de faire le point sur les technologies, mais aussi sur l'éthique de cette nouvelle civilisation et sur ses applications concrètes.


Thème A : WEB CAST

Mercredi 4 mars, de 10h30 à 13h00.

NET TV 2.0
De la télé sur l'Internet

Encore dans sa phase juvénile, l'usage du " webcasting " qui permet de regarder des clips vidéos ou des chaînes en ligne sur Internet devrait connaître une véritable explosion au tournant du siècle. Parallèlement se profile déjà " l'Internet sur la télévision ". Grâce aux "net top box" qui font d'un récepteur TV un point d'accès à l'Internet, une nouvelle forme de télévision enrichie se profile. Tout citoyen câblé devient à terme un internaute potentiel. Ces effets de fusion qui s'opèrent se traduisent déjà sur le plan industriel par l'arrivée de nouveaux acteurs ou par l'engagement de gros opérateurs de l'informatique et des médias. C'est à ce thème d'actualité qui illustre le futur du "deuxième Internet" qu'Imagina 98 consacre son premier cycle de conférences.

Où en sont les hauts débits, ou encore la standardisation de la vidéo sur le net ? Quand pourra-t-on atteindre une qualité d'image et son satisfaisante pour le consommateur ? Y aura-t-il de nouveaux outils et des abonnements spécifiques? A quelles nouvelles pratiques seront conduits les usagers face à une offre quasi illimitée en nombre de programmes disponibles sur l'ensemble de la toile mondiale ? Va-t-on vers une personnalisation et des programmes et des horaires de visionnage ? Quel rôle jouera l'interactivité ? Comment le webcasting se démarquera-t-il de la télévision traditionnelle et quelle nouvelle manne publicitaire va s'en dégager ? Telles sont quelques unes des nombreuses questions qui seront abordées.


Mercredi 4 mars, de 15 h00 à 18h00

MOTEURS DE RECHERCHE. VIDÉO SUR INTERNET
Ou trouver les images dans la toile ?

A l'instar des moteurs de recherche, qui permettent de trouver instantanément des centaines d'adresses de sites web à partir de mots clefs, de nouveaux outils pourront bientôt déchiffrer le contenu des images et des sons, en faisant appel à la vision par ordinateur et la reconnaissance de formes. Parallèlement, des agents de recherche universels basés sur des standards de description et d'annotation rendront l'accès à ces informations audiovisuelles de plus en plus facile. Ainsi les centaines de milliers d'heures des patrimoines audiovisuels pourront être indexées comme des documents textuels. Des hyperliens pourront être créés afin d'associer fragments de vidéo ou oeuvres entières; autorisant la navigation à l'intérieur d'une même oeuvre ou bien entre des images de sources différentes. On pourra également naviguer à l'intérieur d'hyperfilms, films composés de séquences avec des points de vue multiples d'une même scène.

Imagina 98 fera le point sur des projets proposés par de grands laboratoires universitaires ou privés dont certains deviendront les outils du deuxième Net.


THEME B : LES AGENTS ET CRÉATURES

Jeudi 5 mars, de 10h00 à 13h00

LES AGENTS
Nos doubles dans la machine

Les machines de demain - ordinateurs personnels et "net computers",guichets automatisés, bornes de consultation, mondes virtuels - seront dotées d'interfaces qui vont nous ressembler de plus en plus, nous imiter dans nos comportements et savoir dialoguer avec nous non seulement pour répondre à nos demandes, mais pour être captifs à notre sensibilité. Il y a eu l'ordinateur qui parle, il y a aura l'ordinateur qui sourit!
Ces nouvelles interfaces "humanisée " seront de véritables assistants personnels, voire dotées d'une certaine autonomie, qui viendront nous seconder dans nos tâches quotidiennes. Il nous faut donc savoir modéliser ces interfaces en créant des moteurs de décision dotés non seulement de raisonnement, mais également de comportements hiérarchisés et d'émotions.
Chercheurs et universitaires (Japon, Etats-Unis, Allemagne) viennent à Imagina 98 pour parler de la manière dont ils conçoivent ces agents doubles...créés pour mieux nous écouter.


Jeudi 5 mars, 15 h00 à 18h00

LES CRÉATURES
Avatars et spectres

Ces agents nous ressembleront-ils un jour physiquement ?
Les progrès accomplis dans la modélisation graphique du corps humain permettent aujourd'hui de façonner des acteurs virtuels animés et parlants, réalistes ou stylisés; des acteurs qui peuvent devenir enseignants, présentateurs TV, guichetiers de billetterie ou personnages de jeux. Des clones ou avatars numériques, doubles de nous-mêmes, peuvent aller nous représenter sur les réseaux, en direct ou en différé.
Par ailleurs, d'autres créatures encore plus réalistes risquent de voir le jour : les "spectres numériques"! Par la manipulation de documents originaux, on peut faire dire à de vraies personnes des paroles qu'elles n'ont jamais prononcées et ressusciter par exemple des personnalités disparues. Inédite et troublante, la création de tels spectres ouvre la voie à de nouveaux trucages audiovisuels comme les reconstitutions historiques avec de vrais acteurs. Mais les spectres représentent aussi un risque si une telle pratique est détournée au profit de la falsification malveillante de documents originaux.
Une session passionnante à suivre !


THEME C : ÉCRITURE NUMÉRIQUE ET RÉALISATION

Vendredi 6 mars, de 10h00 à 13h00

COMMENT DÉPASSER LA STANDARDISATION DES OUTILS NUMÉRIQUES ?
La narration interactive dans les nouveaux médias

Comment peut-on comparer l'art numérique avec les arts traditionnels ?
Ecrire un scénario s'établit selon de nouvelles règles depuis l'introduction de l'interactivité qui autorise - et même invite - le public à participer désormais à l'expression de l'oeuvre, en intervenant par exemple sur le déroulement de la narration. Au cours de cette session d'Imagina 98, on verra comment des auteurs s'emploient à créer des oeuvres où le spectateur peut intervenir en jouant soit sur l'enchaînement des événements, soit à travers l'arborescence des possibilités, soit encore sur le choix des points de vue. On verra aussi comment concilier la cohérence de la narration avec l'aléatoire introduit par cette nouvelle composante qu'est l'interactivité. On verra enfin comment ce nouveau mode d'écriture, la narration interactive, influence le contenu même des oeuvres par rapport à nos critères esthétiques d'avant le multimédia.


Vendredi 6 mars, de 15h00 à 18 h00

EFFETS SPÉCIAUX:
DES SIMULATIONS PLUS VRAIES QUE NATURE

Le "Fantastique" céderait-il un peu au "Romantique" ? Si les créatures d'Alien : la résurrection de Jean Pierre Jeunet, ou autres effets sensationnels comme dans Batman et Robin sont restés jusqu'à présent le fond de commerce traditionnel des majors, des oeuvres plus sensibles, dans lesquelles la dramaturgie cinématographique reprend ses droits, font désormais appel aux nouveaux magiciens d'Hollywood comme dans le très attendu Titanic de James Cameron ou The Ghost and the Darkness de Stephen Hopkins.
On verra comment l'un de ces magiciens, Mark Dippé, est quant à lui passé à la mise en scène et en quoi sa longue expérience chez ILM (Abyss, Terminator 2, Jurassic Park, The Mask, etc) lui a servi pour la réalisation de Spawn..
Si les Américains restent incontestablement numéro un dans ce domaine, ils sont maintenant concurrencés, voire aidés, par des équipes françaises qui jouent un rôle de plus en plus reconnu au niveau national ou international avec des sociétés comme Buf (Batman...), Duboi (Alien...) ou MacGuf Ligne (Les Visiteurs : les couloirs du temps). Quelques images percutantes pour la session la plus populaire d'Imagina.


************

CONFERENCE

Prix Pixel-INA

RENCONTRE

EXPOSITIONS

EVENEMENTS

PRESSE


MediaPort INA Contacts Aide English Recherche Page precedente Sommaire Page Suivante
Page modifiée le: 6/3/98
Commentaires et questions :
Aspect contenu / Aspect technique
Accès à la version légère du site | © 1998 Institut National de l'Audiovisuel